Illustration by Cécile McLorin Salvant

Illustration by Cécile McLorin Salvant

For a downloadable bio and high resolution press photos, please visit my media page at Mack Avenue.

 

Cécile McLorin Salvant was born and raised in Miami, Florida of a French mother and a Haitian father. She started classical piano studies at 5, and began singing in the Miami Choral Society at 8. Early on, she developed an interest in classical voice, began studying with private instructors, and later with Edward Walker, vocal teacher at the University of Miami. 

In 2007, Cécile moved to Aix-en-Provence, France, to study law as well as classical and baroque voice at the Darius Milhaud Conservatory. It was in Aix-en-Provence, with reedist and teacher Jean-François Bonnel, that she started learning about jazz, and sang with her first band. In 2009, after a series of concerts in Paris, she recorded her first album "Cécile", with Jean-François Bonnel's Paris Quintet. A year later, she won the Thelonious Monk competition in Washington D.C.

Over the years, she has developed a curiosity for the history of American music, and the connections between jazz, vaudeville, blues, and folk music. Cécile carefully chooses her repertoire, oftentimes unearthing rarely recorded, forgotten songs, with strong stories.
She enjoys popularity in Europe and in the United States, performing in clubs, concert halls, and festivals. In 2014, her second album, WomanChild (Mack Avenue Records) was nominated for a Grammy. 

Her third album, For One To Love (for Mack Avenue Records), was recorded in 2015 with Aaron Diehl (piano), Paul Sikivie (bass), and Lawrence Leathers (drums). In 2016, For One To Love won the Grammy Award for Best Jazz Vocal Album.

Ben Ratliff writes in The New York Times “she sings clearly, with her full pitch range, from a pronounced low end to full and distinct high notes, used sparingly [...] Her voice clamps into each song, performing careful variations on pitch, stretching words but generally not scatting; her face conveys meaning, representing sorrow or serenity like a silent-movie actor.”

 

 

Cécile McLorin Salvant est née et a grandi à Miami, en Floride. Elle a commencé ses études de piano classique à 5 ans, de chant en chorale à 8 ans. Elle s'est très vite intéressée au chant lyrique et a commencé à étudier avec des professeurs privés, puis plus tard avec Edward Walker, enseignant à l'Université de Miami.

En 2007, Cécile est partie à Aix-en-Provence pour étudier le droit, le chant lyrique et baroque au Conservatoire Darius Milhaud. C'est à Aix, avec le professeur et musicien Jean-François Bonnel, qu'elle a découvert l'improvisation, ainsi que le jazz instrumental et vocal. En 2009, après une série de concerts à Paris, elle a enregistré son premier album, "Cécile", avec le Jean-François Bonnel Paris Quintet. Un an plus tard, elle remportait le Concours Thelonious Monk à Washington DC. 
Elle a suivi des études musicales à la New School de Manhattan, avec Jane Ira Bloom, Bill Kirchner, Hugo Goldenzweig, et Amy Burton.

Cécile interprète des chansons peu jouées et rarement enregistrées en essayant de mettre en valeur leur aspect théâtral. Elle commence à chanter en français et en espagnol et à composer des pièces instrumentales et vocales.

Elle jouit d'une popularité croissante en Europe et aux États-Unis, où elle se produit dans des clubs, salles de spectacles, et festivals avec des musiciens de renommée comme Jean-François Bonnel, Aaron Diehl, Rodney Whitaker, Dan Nimmer, Jonathan Batiste, Jacky Terrasson, Archie Shepp...  Elle chante pour la 2ème année consécutive pour la champagne publicitaire de « Chance» de Chanel. Cécile a été l’invitée de Wynton Marsalis et son Orchestre Jazz at Lincoln Center. Elle a renregistré l'album "WomanChild" pour le label Mack Avenue avec Aaron Diehl, Rodney Whitaker, Herlin Riley et James Chirillo.

Yves Sportis de Jazz Hot a écrit: «… l’aisance et l’aplomb qui révèlent instantanément le talent... aucune intonation, nuance, aucun accent, n’a semblé être négligé, une sorte de perfection naturelle de forme et de voix qu’on ne trouve que dans la culture possédée par une artiste… » et Alex Dutilh de France Musique : « …côté naturel, la belle est désarmante. Le genre de technique vocale tellement éblouissante qu'elle annihile tout sentiment d'effort, donc de présence d'une technique. Précision des attaques, justesse, sautes de registre, chaleur du timbre ».

Cécile a été nominée pour le Grammy 2014 dans la catégorie du Meilleur Album de Jazz Vocal pour son album "WomanChild".

Elle a été l’invitée des festivals de Vienne, Ascona, Whitley Bay, Montauban, Foix...et de Wynton Marsalis au Lincoln Center de New York et au Symphony Center de Chicago ainsi qu’avec sa propre formation au Kennedy Center, Festival de Jazz Spoleto USA, Edinburgh Jazz and Blues, Festival de Jazz de Detroit, etc.